Garcia, choix de roi ou choix de clown ? 

En décidant de jeter leur dévolu sur Rudi Garcia, le staff olympien s’est attiré les foudres d’un bon nombre de supporters, et les rires de toute la France… Par ce choix difficile à comprendre, qu’espéraient Jean-Michel Aulas et son équipe ? 

Le coup de tonnerre a eu lieu lundi dans l’après-midi, Rudi Garcia était nommé entraîneur en chef de l’Olympique Lyonnais. Une décision qui fait forcément jaser, puisque 90% des supporters s’étaient déjà mis en tête que Laurent Blanc allait débarquer dans la capitale des Gones. Le nom de Gourvennec est revenu également à plusieurs reprises, mais c’est bien Garcia qui a eu le dernier mot. 

Minimisons tout de même un peu les choses, il fait partie des entraîneurs français disponibles qui ont le plus d’expérience à haut niveau sur le circuit. Il a réalisé un très bon travail à Lille, une belle première année à l’AS Rome, et puis une belle année à Marseille…  Le problème avec Rudi c’est que ça se résume souvent à  » une  » très belle année. L’objectif principal est tout de même de pérenniser les institutions, de redevenir compétitif sur le plan national et européen, et surtout de prouver à tout le monde que Lyon n’est pas mort, enterré, malgré un été particulier, surtout au niveau du recrutement et de la vente de certains joueurs du cru, limite bradés. Le passage Sylvinho n’a pas marché, les joueurs sont tout aussi dans le flou que nous, mais eux ont l’obligation de prouver dès ce week-end qu’ils sont capables de redresser la barre, sans végéter au fin fond du classement de la Ligue 1. 

Pour revenir à Garcia, on a bien sûr tous compris son petit numéro d’opportuniste réalisé devant les médias et la bande à Jean-Michel. En revanche, il a tout de même assumé certaines choses, et il dit vrai sur un point, à chacun de ses passages dans un club, il a défendu corps et âme l’institution qui lui offrait un travail. Alors qu’il soit passé par un bon nombre de club dit  » ennemi  » est une chose, mais aujourd’hui, il est lyonnais, et visiblement pour un petit bout de temps. Aulas veut de l’ordre, de la fermeté avec ses joueurs qui ont tendance à très vite abandonner quand la tâche devient un peu plus dure, et pour lui, Garcia est idéal dans ce rôle. Il a fait éclore plusieurs jeunes ? Pas de problème, nous, on en a des jeunes ! Le jeune Caqueret, Gouiri, Cherki, Solet ou encore Terrier voire même Cornet qui sont un peu plus vieux…. Tous attendent patiemment qu’on leur fasse confiance, même si l’embouteillage existe à certains postes, ils ont tout de même leurs chances. 

En espérant que Juni et son président ont fait le bon choix, on a plus qu’à attendre désormais, et c’est dans quelques semaines que nous pourrons nous permettre d’apporter un premier jugement sur cet OL, l’OL de Rudi Garcia, un mot qu’on aurait jamais vraiment pensé dire un jour, pourtant aujourd’hui on y est, alors autant faire avec. 

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.