« J’aimerais surtout participer à la remontée du club car je me sens bien ici ! »

Eliott Treilles, joueur de l’ASUL Volley Ball, livre pour Gones Sports son avis sur la saison de son équipe ainsi que sur son sport de manière plus général.

Soutenez-nous sur Tipee : https://fr.tipeee.com/octogone

Elliot Rogliardo : Depuis combien temps êtes-vous à l’ASUL ?

Eliott Treilles : Ça fait un an. J’ai signé en juillet dernier avec le club de Lyon, normalement pour démarrer en Ligue B mais avec les soucis financiers du club on est repartit en élite mais oui voilà ça fait un an que je suis à Lyon.

E.R : Quel bilan tireriez-vous de la saison actuelle ?

E.T : Alors je tire un bilan très positif car on a fait une très belle saison. On a perdu 3 matchs seulement sur la saison sur une vingtaine de matchs environ, entre 20 et 25 matchs. Surtout qu’au début certains joueurs ne sont pas venus au club pour des raisons financières donc on s’est retrouvé avec un groupe assez jeune dont beaucoup qui n’avait jamais joué à ce niveau là, moi le premier j’avais fais seulement deux années à Avignon à ce niveau là. J’avais joué à Sètes en national 2 au niveau juste en dessous donc puis Avignon donc au même niveau que Lyon ainsi qu’une saison en Ligue B même si j’ai moins joué. Donc j’avais deux saisons d’ancienneté en tant que pro entre guillemet. Comme on venait de descendre de Ligue B avec Lyon tous les clubs voulaient gagner car on devait être dans la division supérieure. La première phase de championnat on a eu une seule défaite et la deuxième phase de play-offs on l’a finit avec deux défaites uniquement à l’extérieur. Malgré tout on finit premier de la division élite donc champion de France élite donc le bilan est très positif.

E.R : Quels sont les objectifs de l’équipe pour la saison prochaine ?

E.T : L’objectif serait de pouvoir remonter en Ligue B moyen terme. Je ne sais pas si cela sera possible la saison prochaine, moi j’aimerai bien et je croise les doigts car toutes les personnes du club cette année ont serré la ceinture pour faire avancer les choses. Aussi bien les joueurs que le staff et les dirigeants. Ça serait mérité pour tout le monde être en Ligue B l’an prochain, si cela ne se fait pas l’année prochaine je pense qu’ils feront une équipe qui permettrait de remonter dans deux ans car pour le club et la ville c’est vraiment l’objectif de remonter en Ligue B histoire de dire qu’il y a vraiment une équipe professionnelle de Volley à Lyon et je pense que c’est largement faisable au vu des infrastructures, des personnes qui travaillent, c’est un beau projet.

60749846_614481259032996_57077886275813376_n

E.R : D’un point de vue plus personnel, vous voyez-vous rester à Lyon dans le futur ?

E.T : Moi je me verrai bien rester à Lyon et m’installer dans la durée ici. J’ai la famille qui est pas loin ainsi que ma copine. Je suis bien sur le plan personnel. Mais c’est toujours difficile car dans le volley on signe jamais pour 3-4 ans c’est souvent des contrats d’un an ou deux. Donc tu es susceptible de partir et de voyager dans toute la France donc il faut s’y faire. Mais plus ca avance et mieux je me sens ici. J’ai passé une super année sur le plan sportif et personnel. Je bosse aussi un peu à côté en tant que prof d’EPS remplaçant pour aussi préparer la suite de l’après-volley car dans quelques années il faudra arrêter le ballon et passer de l’autre côté. J’aimerais surtout participer à la remontée du club car je me sens bien ici !

E.R : Pour revenir sur la partie technique du Volley, vous qui êtes libero que pensez-vous qu’il faut de plus que les autres joueurs pour être à votre poste ?

E.T : Moi je me compare souvent aux gardiens au foot ou en Hand. C’est un poste uniquement défensif, c’est interdit d’attaquer, de passer devant et de sauter au filet. On sait qu’on est là pour défendre et aider ses partenaires. Il faut avoir le sens du sacrifice car on ne marque pas de points donc on est caché au niveau de la visibilité mais j’adore ce travail de l’ombre justement. Je fais mon petit trucs dans mon coin, j’aide mes partenaires comme cela. Je pense qu’il faut être vraiment collectif. Moi c’est cet esprit d’aider mes partenaires qui me plait bien. C’est un poste qui se différencie des autres, on a pas le même maillot, on doit faire le maximum pour défendre tous les ballons, réceptionner, passer. On est un peu le patron de la défense enfaite donc c’est une responsabilité et j’aime avoir cette responsabilité dans mon secteur justement. Voila ce qui me vient en tête quand je pense au poste de libero.

60844016_1896653860439654_1429794282125918208_n

E.R : Qu’est-ce qui fait, selon vous, que le volley-ball est un sport moins médiatisé que d’autres alors que c’est un sport pourtant très attractif ?

E.T : En terme de médiatisation c’est vrai que c’est peu médiatisé, je ne sais pas vraiment pourquoi. Moi aussi je trouve cela très attractif, il y a de l’interaction entre les joueurs et ça ne s’arrête jamais, il n’y a pas de temps ou l’on garde la balle ou quoi. Après pour en avoir enseigné au collège et au lycée, c’est un spot très dur à enseigner car comme on ne peut pas arrêter la balle contrairement au basket ou au hand par exemple. Là on ne peut pas arrêter la balle, il faut dès que la balle arrive savoir où l’on veut envoyer la balle, ce que l’on va faire donc ça donne pas mal d’échecs. Après paradoxalement c’est un sport que l’on aime beaucoup pratiqué sur la plage ou entre amis par exemple. Donc je pense que c’est vraiment sur le plan national, peut être à cause de la médiatisation, on est plus sur le foot, le rugby ou le basket en France. Quand on regarde en Italie c’est un des sports phares ou même dans les pays asiatiques ils pratiquent beaucoup ce sport. C’est un des sports où il y a le plus de pratiquants dans le monde pourtant. En France on a malgré tout eu des très bons résultats à l’échelle nationale, on a gagné la ligue mondiale mais le problème c’est que les bons joueurs vont en Pologne ou en Italie car c’est plus développé et là où il y a le plus d’argent. Donc c’est vraiment la ligue et la fédération qui devraient oeuvrer dans ce domaine là pour inciter les gens à pratiquer ce sport encore plus.

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.