« Si en début de saison on m’avait demandé de signer pour un parcours comme celui-ci, j’aurais signé de suite ! »

Philippe Terrier, président du Football Club de Villefranche Beaujolais se livre au jeu de l’interview pour Gones Sports. Il revient sur son poste de président ainsi que sur la saison de son équipe première.

Soutenez-nous sur Tipee : https://fr.tipeee.com/octogone

Elliot Rogliardo : Depuis quand êtes vous-président du Football Club de Villefranche ?

Philippe Terrier : Ça fait actuellement 9 ans que je suis président. J’ai démarré avec les trois dernier matchs de la saison 2009-2010. Avant cela j’étais un des sponsors historiques de Villefranche et puis Jean Gachon me demandait tout le temps de donner un coup de main au foot donc comme je travaillais beaucoup c’était compliqué puis quand j’ai vendu mon entreprise il m’a dit que je ne pouvais plus lui faire croire que je n’avais pas le temps et donc je suis devenu président.

E.R : Vous avez une autre activité professionnelle à côté du football ?

P.T : Je ne fais pas ça à temps plein mais ça me prend beaucoup beaucoup de temps, plus qu’un mi-temps, et à côté j’ai une société de capital risque mais où je peux m’organiser comme je veux donc cela me permet de consacrer beaucoup de temps au football. Mais le football c’est du bénévolat, c’est par passion.

E.R : Quel bilan vous tireriez de votre saison en national ?

P.T : Si en début de saison on m’avait demandé de signer pour un parcours comme celui-ci, j’aurai signé de suite. Je reprenais ce matin le parcours, quand on voit le nombre de match nul qu’on fait c’est quand même assez surprenant, c’est le défaut de cette saison car en football il n’y a que la victoire qui est belle. Mais avec un maintient et un parcours en coupe de France comme on a fait, on était jamais allé en 8e de finale de coupe de France j’aurai de suite signé, c’est une bonne saison, une saison pleine.

E.R : Quel souvenir vous garderiez de votre match en coupe de France contre le PSG ?

P.T : Ce que je retiens surtout c’était le plaisir des gens. C’était incroyable les sourires sur les lèvres et que ce soit le supporter qui vient à tous les matchs, le chef d’entreprise qui venait à ce match particulier ou le gars qui découvrait le FCVB pour la première fois, il y avait un réel plaisir et beaucoup de bonheur. Tu avais l’impression en tant que président du club d’avoir vraiment fait quelque chose de bien. Et puis on tire souvent sur le PSG, mais là sur ce match on est tombé sur une équipe du PSG qui a été exemplaire. Il y a eu un respect de la part des joueurs c’était génial ! Ça m’a un peu réconcilié avec le football professionnel et tu te dis que ça reste des sportifs avant tout et qu’il y a un bon esprit.

E.R :Quels sont les objectifs de l’équipe dans le futur ?

P.T : Cette année on s’est un peu étalonné en national car on découvrait un nouveau championnat. On s’est rendu compte qu’il y avait une réelle différence de niveau entre la nationale et la nationale 2. On sait un petit peu mieux les joueurs qui ont le niveau et ceux qui ne l’ont pas. Il y aura un gros chamboulement cet été avec des joueurs qui vont nous quitter car le niveau d’au-dessus les appelle. C’est une déception mais aussi une grosse satisfaction de savoir qu’on peut emmener des joueurs plus haut. Il y a aussi des joueurs qu’on ne va pas conserver car ça ne l’a pas fait. Et puis on va essayer de se renforcer en cherchant de l’expérience car l’objectif final c’est de tenter une montée en Ligue 2 dans les deux années qui viennent.

E.R : Et vous quel est votre avenir dans le club ?

P.T : Pour l’instant je ne réfléchis pas à cela. Je vois pas mal de présidents où il n’y a pas de solidarité dans d’autres clubs. Nous on est un club familial où tout le monde s’apprécie et on arrive tous à travailler ensemble. J’ai souvent l’impression que par rapport à d’autre on est un vrai club, donc quand déjà tu as le plaisir de venir c’est bien moins dur d’être président.

E.R : Sans parler de l’équipe sénior en particulier, combien y a-t-il d’équipe dans le club au total ?

P.T : Il y a 30 équipes en tout. Il y a beaucoup d’équipes en jeunes, il y a 650 adhérents dont 400 jeunes qui jouent au foot environ, garçons et filles. Il y a 120 joueuses jeunes et seniors, on voit que le foot féminin à véritablement pris une place. On a 4 coach féminines, 2 arbitres féminines ainsi que beaucoup de bénévoles femmes. C’est top car le foot n’est plus uniquement masculin. De U11 à Sénior, on présente une équipe fille complète par catégorie donc c’est génial pour le foot féminin qui se développe de plus en plus.

A noter aussi que vendredi aura lieu à 18h30 au stade Armand Chouffet le dernier match de la saison pour le FCVB face à Sannois-Saint-Gratien déjà condamné à descendre en N2. L’entrée sera gratuite pour tous donc n’hésitez pas à venir fêter cette superbe saison et le maintient en nationale.

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.