Les championnats de France N1 en ligne de mire

D’ici quelques jours, les nageurs de Lyon Natation Métropole partiront en direction des championnats de France Elite de natation. Organisée à Rennes du 16 au 21 avril, cette compétition réunie la crème de la natation française.

Pour tous, ce sera l’un des moments les plus forts de la saison. Point culminant du programme d’entraînement de nombreux entraîneurs, il aura fallu des heures de travail, de nombreux sacrifices pour préparer cet objectif. Mais nous parlons ici des plus chanceux, car les N1 restent pour beaucoup un simple rêve.

Coté lyonnais, 11 nageurs se sont qualifiés. Comme tant d’autres, ils auront sué et passé des kilomètres dans l’eau pour en arriver là. 34 épreuves seront disputées à Rennes (17 épreuves dames, 17 en messieurs). Pour chaque épreuve, les séries se déroulent le matin et, pour ceux qui se qualifient, les finales se déroulent l’après midi. L’objectif des entraîneurs est très clair : il faut qu’un maximum de nageurs de Lyon re-nage l’après midi !

C’est un challenge ambitieux pour les athlètes lyonnais qui, malgré l’extrême exigence de ce sport, poursuivent des études, ou travaillent en parallèle à l’entraînement. La natation est un sport amateur, rares sont ceux qui peuvent se permettre de se consacrer uniquement à l’entraînement. Aussi, la route est longue et parsemée d’embuches.

Parmi ces athlètes méritants, voici le portrait d’une jeune nageuse qui, malgré toutes ces heures passées dans l’eau, a bel et bien les pieds sur terre.

Sans titre.png

« Je m’appelle Elodie Sinapin, j’ai 18 ans et je suis nageuse à Lyon natation métropole depuis maintenant 3 ans. Originaire des DOM-TOM, je fais de la natation depuis mon plus jeune âge et de la compétition depuis que j’ai 9 ans. L’année dernière, j’ai obtenu mon BAC S à Lyon et actuellement je suis en première année de BTS cosmétique avec pour objectif un projet professionnel dans la production cosmétique.

J’ai commencé la natation dans un premier temps parce que je vivais sur une île, la Guadeloupe mais aussi parce que j’avais de l’énergie à dépenser. Par la suite, j’ai commencé la compétition afin de donner du sens à mes entrainements qui devenaient de plus en plus réguliers et fréquents, mais aussi pour m’aider à me fixer des objectifs. J’aime la compétition et la confrontation.

Aujourd’hui, je nage près de 8 fois par semaines, soit environ 16 heures de bassin, auxquelles s’ajoutent 2 heures de préparation physique. Ce programme conséquent vient s’additionner à mes études. Cela dit, au risque de surprendre, la natation n’est pas ma passion. Ce sport est le support qui me sert à m’exprimer, me dépasser et à atteindre mes objectifs. La natation est un moyen pour moi de faire ce que j’aime : relever des challenges, gagner, et tout simplement vivre différentes émotions, différentes expériences.

Dans quelques jours, j’irai aux championnats de France N1 à Rennes. Je me suis qualifiée l’an dernier sur trois de mes courses (50 et 100m papillon, 100m nage libre). Ca sera ma dernière compétition de la saison 2018-2019. Suite à ces championnats, je dois me faire opérer afin de solutionner un problème que j’ai au genou et qui c’est aggravé ces derniers mois. Cette dernière compétition sera pour moi le point final d’une saison difficile, tant sur le plan sportif que psychologique. Ce sera la fin d’une saison où j’ai dû « faire avec » durant laquelle mes entraîneurs ont passé une majorité de l’année à adapter, à remplacer, à modifier pour que je continue à progresser malgré ma blessure.

Cette compétition sera un moyen de me prouver à moi-même que malgré nos faiblesses, nos difficultés nous pouvons aller au bout des choses, mais aussi que chacune de nos difficultés ou chacun des obstacles rencontrés sont pour nous un moyen de nous améliorer. Grâce à ma blessure au genou, je suis devenue plus forte. J’ai compensé ma faiblesse en améliorant ma puissance et ma propulsion. J’espère que cela me permettra de tirer mon épingle du jeu et, peut être d’accéder aux finales. Je n’ai pas d’objectif précis, je veux surtout avoir le sentiment de récolter les fruits de mon travail. »

Championnats de France Elite, du 16 au 2I avril, à partir de 18h sur BEIN Sport.

Crédit photo : Basile Morisse.

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.