Albert Querol, capitaine de l’équipe N1 du RHC Lyon, nous parle du Rink Hockey et des objectifs de l’année

La ville de Lyon dispose d’un club au plus haut niveau national de Rink Hockey, le RHC Lyon. Ce club, qui s’est fixé l’objectif de jouer la coupe d’Europe l’année prochaine, a su bien s’entourer et recruter de bons joueurs, parfois venus d’ailleurs. C’est le cas, d’Albert Querol, capitaine de l’équipe N1 et espagnol, qui nous parle de lui, du club et de la saison actuelle.

Parlez-nous de vous.

Je m’appelle Albert Querol, je suis espagnol, j’ai 24 ans et c’est ma troisième saison à Lyon. Je suis le capitaine de l’équipe N1 du RHC. J’ai joué en Espagne en première division. Là-bas, le rink hockey est professionnel. Je suis parti pour connaître autre chose et aussi pour les études. Je suis actuellement en études d’audiovisuelle, je suis des cours en ligne. Je me sens bien dans ce club et au niveau sportif. J’aime aussi la ville de Lyon, il y a des opportunités à tous les niveaux. C’est une grande ville avec tous les sports.

Parlez-nous un peu du club.

Le club du RHC Lyon a été créé en 1983. Il comprend aujourd’hui environ 90 licenciés. L’équipe fanion évolue en championnat N1 Elite et le groupe est composé de sept joueurs et deux gardiens, dont trois espagnols. Actuellement nous sommes 8èmes, en milieu de tableau. L’objectif est de se qualifier en coupe d’Europe pour l’année prochaine, qui est réservée aux 6-7 premiers. Il y a des matchs tous les week-ends. Actuellement, nous sommes aussi en quarts de finale de coupe de France. Au niveau du club, les U14 ont été champions de France l’année dernière.

Pouvez-vous nous parler du Rink Hockey ?

Le Rink Hockey est un sport collectif qui demande beaucoup de coordination. Ça se joue à quatre contre quatre, plus les deux gardiens avec le droit d’avoir quatre joueurs remplaçants plus un gardien remplaçant. Les matchs sont composés de deux mi-temps de 25 minutes. En Espagne c’est un sport professionnel. En France, il y a des clubs amateurs ou semi-professionnels. Il y a aussi des équipes nationales, les plus jeunes internationaux sont les U17. Il y a aussi des équipes féminines. C’est un sport bien développé ! Si on rentre un peu dans les détails, chaque possession de balle dure 45 secondes. Ça se joue avec des patins à roulettes, genouillères, gants, protèges tibias, cross. Ce n’est pas un sport à impact. Il y a des qualités physiques indispensables mais nous n’avons pas le droit de donner de coups.

Les grosses autres équipes du championnats N1 ?

Cette année le championnat est très serré. On peut dire que chaque équipe est une grosse équipe. Chaque petit détail peut faire la différence. Nous ne sommes pas si loin des équipes du haut de tableau, on a perdu que d’un but à chaque fois contre les deux premiers.

Le rythme est intense. Nous nous entraînons trois fois par semaine sans compter les trois entraînements de musculation. En réalité on s’entraîne deux fois par jour, plus le match le week-end.

Quels sont vos objectifs en tant que joueur et en tant que capitaine ?

Cette année, en tant que capitaine, c’est une responsabilité pour moi de mener le groupe vers la victoire et de tirer le groupe vers le haut. C’est un réel plaisir pour moi. Je m’entends bien avec le club. En tant qu’attaquant, mon objectif est de marquer des buts. On veut jouer la coupe d’Europe l’année prochaine et aussi gagner la coupe de France cette année.

Avez-vous des sélections internationales ?

Je n’ai pas encore joué avec l’Espagne mais je joue avec l’équipe de Catalogne.

Un petit mot pour la fin ?

Nous allons tout faire pour atteindre nos objectifs ! L’équipe et le club ont envie de jouer la coupe d’Europe l’année prochaine. Je remercie le RHC pour sa confiance et son accueil.

 

Crédit photo : Albert Querol.

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.