Nanterre-ASVEL : un scénario fou ! (79-78)

Opposé à Nanterre, invaincu sur son parquet, l’ASVEL se déplaçait avec l’intention de frapper un grand coup en battant son adversaire du soir, et préservant les trois victoires d’avance sur son dauphin, l’Elan Bearnais, vainqueur lors de cette journée (84-77).

Finalement, c’est bien l’équipe locale qui s’impose à la dernière seconde, sur la plus petite des marges (78-77). La partie avait pourtant bien démarré pour les hommes du monténégrin Zvezdan Mitrovic. Disposant d’une adresse insolente à 3 points avec Amine Noua en tête d’affiche (6/8 sur la totalité de la rencontre, il finit le match avec 22 points), l’ASVEL domine les débats en étant largement devant au score, que ce soit à la fin du premier quart-temps (16-23) ou à la pause (37-49). Mais, comme tout le monde le sait, s’il y a bien un sport qui est imprévisible, c’est bien le basket.

Auteur d’une grosse entame de deuxième mi-temps, Nanterre revient à la hauteur de son adversaire en l’espace de quelques minutes (51-52 à la 36′). Pourtant privé de son homme fort dans la peinture, Julian Gamble, Pascal Donnadieu a vu son Islandais Haukur Palsson se mettre au diapason pour gober les rebonds (10 au total), un secteur que le club nanterrien a finalement dominé durant cette rencontre (37 rebonds à 32). Dominateur, Nanterre n’a cependant pas réussi à contenir le jeune intérieur Alpha Kaba, impressionnant encore une fois (13 points, 9 rebonds et 2 contres), qui permet de remettre un coup de collier à l’ASVEL juste avant la fin du troisième quart-temps (57-63).

Pensant avoir écarté le danger, les Villeurbannais ont vu Nanterre revenir au pas de course au tableau d’affichage. Si Dominic Waters s’est montré étrangement imprécis dans ce match avec 3/15 aux tirs, il a tout de même inscrit tous ses paniers dans les dix dernières minutes, contribuant à la remontée de son équipe. Dans la pénalité des fautes, l’ASVEL offre de nombreux lancers francs à la formation adverse.

Jeremy Senglin et Jean-Marc Pansa ne s’en prive pas pour les transformer (77-76, 38′). AJ Slaughter, auteur d’un panier de grande qualité, pensait avoir offert la victoire à 25 secondes de la fin, mais c’était sans compter sur la roublardise d’Haukur Palsson, bien décidé à faire pencher la balance du côté de Nanterre. A une seconde de la fin, il parvient à provoquer une faute, et transforme les deux lancers francs (79-78), qui permet au Palais des Sports Maurice Thorez d’exulter, au grand dam de Villeurbanne. Malgré cette défaite, la troisième en championnat, l’ASVEL reste bien accroché à sa place de leader en Jeep Élite, avec deux victoires sur son dauphin Pau-Lacq-Orthez, et trois sur le trio Nanterre – Bourg-en-Bresse – Dijon.

La prochaine rencontre sera un match d’Eurocup, avec un déplacement en Allemagne, à Francfort, ce mercredi 16 Janvier.

Les statistiques du match pour l’ASVEL :

  • Alpha Kaba meilleur joueur avec 19 d’évaluation
  • Amine Noua, meilleur scoreur avec 22 points.
  • Alpha Kaba, meilleur rebondeur avec 9 prises.
  • Theo Maledon, meilleur passeur avec 7 passes décisives.

Crédit photo : ASVEL.

Pub Expe sur Gones Sports

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.